Evénements 92 
 
Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes
 
Projection : Les Insoumises et débat
Mardi 08 novembre 2016
13h30 - 16 heures
à Clichy à la Maison de l’Animation

Les Insoumises : Au nom de la tradition, des milliers de femmes sont chaque jour cachées, échangées, mutilées, dominées, privées de leurs droits ou violentées. Certaines ont décidé de se rebeller et d'agir pour renverser cette tendance tragique. Elles racontent leur combat.
 
Projection : l’Homme qui répare les Femmes et débat

Mardi 22 Novembre 2016
à Villeneuve la Garenne à la Maison de la Cité
13h30 -16h30

Vendredi 25 novembre 2016
13h30 - 16h30
à Colombes au Tapis Rouge (9 rue de la Liberté)

Mardi 29 Novembre 2016
13h30 - 16h30
à Asnières au CSC Y. NOAH


L’Homme qui répare les femmes : le docteur Mukwege est internationalement connu comme l’homme qui répare ces milliers de femmes, violées durant 20 ans de conflits à l’Est de la République Démocratique du Congo. Sa lutte incessante, pour mettre fin à ces atrocités et dénoncer l’impunité dont jouissent les coupables, dérange Menacé de mort. Mais il n’est plus seul à lutter. A ses côtés, ces femmes auxquelles il a rendu leur intégrité physique et leur dignité, devenues grâce à lui de véritables activistes de la paix, assoiffées de justice.

 
Projection et débat : Mustang

Vendredi 25 novembre 2016
19h30
Colombes au Tapis Rouge (9 rue de la Liberté)

Vendredi 25 novembre 2016
20 heures
Clichy au Théâtre Ruteboeuf



Mustang "C'est le début de l'été. Dans un village au nord de la Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l'école en jouant innocemment avec des garçons. La débauche supposée de leurs jeux suscite un scandale aux conséquences inattendues."

 
Pièce de Théâtre "Sans Tête ni QuEuE" et débat

Vendredi 25 Novembre 2016
18h30
à Gennevilliers à l'Espace Aimé Césaire (6 avenue du luth)

"Sans Tête ni QuEuE" : C'est le récit de vie presque ordinaire d’une femme dont l’histoire vécue ne fait pas exception à celles de millier d’autres femmes. Qu’en est-il de la condition féminine sous nos latitudes et ailleurs ? En réalité que reste-t-il de ce combat aujourd’hui ? Si la révolte peut être une forme de réponse à l’oppression, la question du «comment vivre" et "comment vivre ensemble » reste toujours posée."

 
Vendredi 25 Novembre 2016
14 heures
A Clichy au Conservatoire les Hauts de Libres, Rue Martre

Pièce de théâtre sur les violences préparée par les collégiens
 
 


La belle histoire du féminisme à Gennevilliers
Au départ, elles sont 4 ou 5, infirmières, assistantes sociales qui travaillent au Centre Médico Social de Gennevilliers et qui réfléchissent aux problèmes de sexualité, du couple, de la famille. Nous sommes en 1973. Ce groupe de femmes de tous horizons va militer au MLAC (Mouvement pour la liberté de l’avortement et de la contraception). Des hommes les soutiennent et adhèrent au groupe. La belle histoire du féminisme commence à Genevilliers.

http://www.50-50magazine.fr/2016/01/29/la-belle-histoire-du-feminisme-a-gennevilliers/
 


 
 
8 mars : Journée internationale des droits des femmes
Télécharger la programmation compléte
 
A Asnières

Mardi 8 mars de 12h à 16h
Au Centre Socioculturel Yannick Noah
46 Av. des Grésillons, 92600 Asnières-sur-Seine Métro Gabriel Péri

Débat sur les droits des femmes avec L’ESCALE-Solidarité Femmes
Théâtre Forum avec la compagnie au Fil de l’instant

 
 
A Clichy

Mardi 8 mars de 13.30 à 17h
Présentation des ressources sur la ville avec les partenaires

A partir de 19 heures
Théâtre Rutebeuf 16-18 allée Gambetta 92110 Clichy (Métro Mairie de Clichy)
Egalité femmes / Hommes, un combat toujours d’actualité



Echange avec Rayhana et Fabian Chappuis (auteure et metteur en scène de la pièce « A mon âge, je me cache encore pour fumer » joué le 12 mars au théâtre Rutebeuf), l’Escale –Solidarité Femmes et le CIDFF.
21h00 : Projection gratuite de « Les saveurs du palais », film de Christian Vincent avec Catherine Frot, dans lequel Hortense Laborit devient responsable des repas personnels du Président de la République.
ville-clichy.fr/evenement/1541/171-evenement.htm

 
A Nanterre

Mardi 8 mars, de 11h à 15h
Université Paris Ouest Nanterre
Maison de l’étudiant.e.
Hall d’entrée (bâtiment R)
Information sur les droits des femmes et la lutte contre les violences sous forme de stands avec les intervenants spécialisés sur les différents thèmes, des documents de prévention et d’information
Débat : Comment lutter contre le sexisme ?
Les associations et services participant.e.s
L’Escale – Solidarité Femmes « centre d’accueil et d’hébergement pour femmes victimes de violences » Nord 92
Ikambéré « la maison accueillante » Saint Denis
Main fine, projet d’insertion pour les femmes Saint Denis
Femmes Solidaires Nanterre
Infirmières du Service Médical de l’Université Paris Ouest Nanterre
CIDFF
OLF 92
.u-paris10.fr

 
A Gennevilliers

Samedi 12 mars, de 14h à 18h
Maison de quartier Lucie-et-Raymond-Aubrac
35, rue Henri-Barbusse (métro (Gabriel-Péri)
Renseignement :
Mission droits des femmes, mairie de Gennevilliers : 01 40 85 62 58

Faire entendre sa voix faire entendre ses droits
Débats, émission de radio, spectacles, projections, expositions, ateliers sportifs...

Avec aussi une Exposition et un film débat
LES DROITS DES FEMMES ICI ET AILLEURS, en lien avec un atelier « des slogans pour les droits des femmes »
L’ESCALE-Solidarité Femmes, MFPF, CIDFF
UNE LONGUE ATTENTE : Une fiction qui questionne les difficultés liées au double statut immigré-femme.
Production C.S.C des Fossés-Jean. Réalisation L’OEil du Baobab
youtube.com/watch?v=qOUGRKgOv2w (bande annonce)



Les associations et services municipaux participant.e.s :
L’ESCALE –Solidarité Femmes - CIDFF - Conseil local de la Jeunesse Espace Aimé-Césaire - Espace Grésillons - E2S développement - Elles ouvrent la porte - Femmes-relais de Gennevilliers - Femmes solidaires - Les mamans sportives - Les plastikeuses - Les Urbaines - MFPF - Plein Gré - Service municipal de la jeunesse - Service municipal des sports - Le Tamanoir.

ville-gennevilliers.fr/associations/femmes/l-escale/evenement/journee-internationale-pour-les-droits-des-femmes/

 
A Villeneuve la Garenne

Mardi 15 mars 2016, à partir de 12h
MJC, 3 rue Pierre Brossolette, Villeneuve la Garenne

PROJECTION DEBAT AUTOUR DU FILM « LES INSOUMISES »
Au nom de la tradition, des milliers de femmes sont chaque jour cachées, échangées, mutilées, dominées, privées de leurs droits ou violentées.



Certaines ont décidé de se rebeller et d'agir pour renverser cette tendance tragique. Elles racontent leur combat.

 
A Colombes

A partir du jeudi 17 mars 16 à partir de 13.30
Au centre socioculturel des Fossés Jean
11 Rue Jules Michelet, 92700 Colombes



https://www.youtube.com/watch?v=SlzAuV8gZK0
Débat avec L’Escale Solidarité Femmes
2 Ateliers sur les droits des femmes et les violences 1 atelier self défense

 
 


 
Vous êtes victimes de violences ? Témoignez et répondez à l’enquête de l’INED.
 
Notre association est partenaire de l’enquête scientifique réalisée auprès des victimes de violences par l’Institut national d’études démographiques (Ined). L’enquête concerne toutes les personnes victimes de violences faites aux personnes (en dehors des accidents ou d’atteintes aux biens) âgées de 18 ans ou plus qui consultent les sites des associations d’aide aux victimes de violences. Elle s’intéresse aux conséquences de ces violences sur les parcours de vie et la santé des victimes quels que soient la nature des violences (verbales, psychologiques, économiques, physiques, sexuelles), leur moment de survenue (enfance, adolescence, âge adulte) et leur cadre de survenue (familial, conjugal, professionnel, scolaire, ou des études). Cette enquête aidera à la mise en place de politiques publiques en matière de protection et de santé.
Toutes les situations doivent être prises en compte pour refléter la diversité des situations des victimes de violences. Pour la richesse et la qualité des résultats, la participation de toutes les victimes est donc importante.
Pour participer à cette enquête, rendez-vous sur le site www.ined-victimes.fr. Ce site vous permet d’accéder au questionnaire, et contient des informations supplémentaires sur l’enquête : thèmes abordés, confidentialité, équipes de recherche...
 
 
 
 
"Questions de famille - Violences conjugales : comment en sortir ?"
Le magazine Questions de famille du mois de novembre 2015 est consacré aux violences conjugales

Il présente aussi les réponses existantes dans le département des Hauts-de-Seine dont le dispositif Femmes Victimes de Violences 92 et L'Escale- Solidarité Femmes
http://www.hauts-de-seine.fr/solidarites/questions-de-famille/violence-conjugale/
 
 
25 novembre 2015 : Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

L’Association L’Escale – Solidarités Femmes
Vous invite : Du 21 au 27 novembre 2015
A : Asnières, Gennevilliers, Colombes et Villeneuve la Garenne
Nous sommes toutes et tous concerné-e-s

Pourquoi la date du 25 novembre ?
Depuis 1999, un projet de résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies vise à faire du 25 novembre la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'encontre des femmes.
Dans ce projet de résolution, elle définit la violence à l'égard des femmes comme tout acte portant un préjudice physique, sexuel ou psychologique, dans la sphère privée comme dans la sphère publique et exprime sa crainte que la violence à l'égard des femmes ne soit un frein à leur lutte pour l'égalité des chances dans les domaines juridique, social, politique et économique.
L'Assemblée générale des Nations Unies propose que cette journée soit consacrée à des activités destinées à sensibiliser l'opinion publique sur la question de la violence à l'encontre des femmes.
La Fédération Nationale Solidarité Femmes, dont est membre l’Escale, en a pris l'initiative en France, le 25 novembre 2002.

 
« Le Harcèlement sexiste, parlons-en ! »
A Gennevilliers
Insulter, Tuer Frapper, Cogner, Avoir peur, Violer, Gifler, Rabaisser, Se faire suivre, Siffler, Dévaloriser, Effrayer, Dénigrer, Mains aux fesses, Avoir peur
Mépriser, Menacer, Traquer, Dévaloriser, Effrayer, Dénigrer, Oppresser, Interdir, Avoir peur
 
Venez faire entendre votre parole !
Samedi 21 novembre, de 15 heures à 18 heures
« Le harcèlement sexiste sur l’espace public et dans les transports : parlons-en pour que ça change », avec les porteurs de paroles, pour interpeller et recueillir les propos des passants
Avenue de la Libération, parvis du centre commercial
Pour toute information : mission promotion des droits des femmes 01 40 85 62 58
 
Spectacle NEMA de Koffi Kwahulé par la compagnie Oui Aujourd'hui
A Colombes
Samedi 21 novembre à 20 heures
Le Hublot Théâtre 87 Rue Félix Faure, 92700 Colombes
Téléphone : 01 47 60 10 33
http://www.lehublot.org/Nema
SOIREE DEBAT/SPECTACLE
 

A Villeneuve la Garenne
Jeudi 26 novembre 2015, de 13.30 à 17h
La maison de la cité. Adresse : 2 Allée Pascal
NEMA de Koffi Kwahulé: représentation par la compagnie Oui Aujourd’hui http://www.lehublot.org/Nema
suivie d’un débat avec l’Escale

Il y a une mère qui rêve d'un fils plus ambitieux ; il y a Idalie en pleine ascension sociale et son mari jaloux ; il y a Nema, domestique au service d’Idalie, qui cache la raison des bleus sur son visage ; et des hommes qui offrent des fleurs pour se faire pardonner… Ils se débattent et luttent dans le rôle qui leur semble imposé. La pièce dévoile la complexité des mécanismes de la violence homme / femme en s’éloignant des clichés. La mise en scène est volontairement décalée avec des touches d’humour déroutantes, véritables respirations pour le spectateur la spectatrice, témoin direct de ce qui se passe sur scène.

 

Projections Débats (Entrée libre) autour du film « LES INSOUMISES »
A Colombes
Le mardi 24 novembre à 14 heures et 20 heures
Au Tapis Rouge 9, rue de la liberté 92700 Colombes

Synopsis
Chaque jour des femmes accomplissent l’impensable : avec détermination et acharnement, certaines femmes parviennent à renverser des pratiques tragiques : au nom de la tradition, des milliers d’entre elles sont chaque jour cachées, échangées, mutilées, dominées, privées de leurs droits ou violentées. En Inde, Ranjana Kumari se bat contre l'élimination des filles.

Au Mali, Kadidia Sidibé lutte contre l'excision. Siriporn Skrobanek et Khun Nee se sont mobilisées contre l'esclavage sexuel thaïlandais. En Turquie, ce sont les crimes d'honneur que Nebahat Akkoç a pris pour cibles. Et en France, l'association "L'ESCALE" s'attaque aux violences conjugales. Ces « insoumises » racontent leurs combats déterminés.
Elles et Ils en parlent
« Un documentaire à voir absolument » France Inter
« Une sacrée leçon de vie, de courage, et de rébellion » L’Humanité
Le Monde : « Le combat de femmes dans cinq pays pour faire reconnaitre leurs droits »
Les hommes et les femmes naissent libres et égaux. L’article premier de la déclaration de l’Homme et du citoyen, demeure hélas, une théorie pour un grand nombre de femmes. Cachées, mutilées, échangées, au nom de la coutume, maintenues en état d’infériorité, même dans les sociétés les plus modernes, les femmes sont loin d’avoir terminé le combat….Il nous invite tous à changer de regard, à interroger la place que les sociétés, des plus traditionnelles aux plus modernes, laissent aux femmes. Car si les violences perdurent, c’est que les sociétés le permettent.

20 Minutes : Les Insoumises a demandé aux équipes près de deux ans et demi de préparation afin de chercher les femmes qui accepteraient de témoigner face à la caméra. Le documentaire d’Eric Guéret, réalisateur chevronné, et de Frédérique Menant puise sa richesse dans l’éventail des situations décrites sur plusieurs continents. «Sur le choix des pays, c’était fondamental qu’il y ait la France. C’est très facile de dire que femmes opprimées ailleurs alors qu’ici tout va bien.» En France, pays où le meurtre d’une femme par son mari était «excusable» si elle avait été prise en flagrant délit d’adultère, jusqu’en 1975, année où l’article 324 du Code Pénal a été modifié. Les Insoumises rappellent que les violences conjugales sont encore nombreuses dans le pays.

 

Ode à Médine de Sabine Revillet
Par la Compagnie Contre Jour et le théâtre Par le Bas
Ode à Médine de Sabine Revillet s’inspire d’un fait-divers qui a eu lieu en Turquie. Une mère, Magda, nous parle du meurtre de sa fille commis par son mari. Un texte qui ose dire l’insoutenable et l’innommable, qui parle de crime d’honneur, qui interroge la position de la femme face au pouvoir et la cruauté de l’être humain.

A ASNIERES
Vendredi 27 novembre 2015 de 13h30 à 17h00
CSC Yannick Noah, Avenue des Grésillons

A COLOMBES
Mercredi 25 novembre 2015 9H30
Petit déjeuner puis de 10h à 12h00
Théâtre et débat avec l’Escale
CSC Europe Ile Marante, 14 bis avenue de l’Europe

 
 
L’association L’Escale lauréate du Prix RAJApeople 2015
Le 19 juin 2015, Danièle Kapel-Marcovici, Présidente du groupe RAJA et de la Fondation RAJA-Danièle Marcovici, a remis, au nom des collaborateurs RAJA, le Prix RAJApeople 2015 à l’association L’Escale, qui accueille et accompagne des femmes victimes de violences conjugales à Gennevilliers (92).

Ce Prix est décerné dans le cadre du programme RAJApeople, qui permet aux collaborateurs de l’entreprise RAJA de s’impliquer concrètement dans les actions de la Fondation RAJA-Danièle Marcovici
 
 
Journée internationale contre les violences faites aux femmes 2013
Du 22 au 30 novembre
Nous sommes toutes et tous concerné-e-s
Venez nous rejoindre à Asnières, Gennevilliers, Colombes, Clichy, Villeneuve la Garenne...
Pourquoi la date du 25 novembre ?
Depuis 1999, un projet de résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies vise à faire du 25 novembre la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.
Dans ce projet de résolution, elle définit la violence à l'égard des femmes comme tout acte portant un préjudice physique, sexuel ou psychologique, dans la sphère privée comme dans la sphère publique et exprime sa crainte que la violence à l'égard des femmes ne soit un frein à leur lutte pour l'égalité des chances dans les domaines juridique, social, politique et économique.
L'Assemblée générale des Nations Unies propose que cette journée soit consacrée à des activités destinées à sensibiliser l'opinion publique sur la question de la violence à l'égard des femmes.
La Fédération Nationale Solidarité Femmes, dont est membre l’Escale, en a pris l'initiative en France, le 25 novembre 2002.
 
Le vendredi 22 novembre
A ASNIERES
De 14 h à 17 heures
Lieu : salle Victor Schoelcher, rue Robert Lavergne, Asnières
Animation autour de l’exposition
"Lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles"
Parlons ensemble des préjugés, des représentations et de l’égalité !
Organisé par la Maison des Femmes d’Asnières avec la participation de L’Escale et du CIDFF
 
Le samedi 23 novembre
A ASNIERES
A 16 heures
Lieu : Centre socioculturel Yannick Noah, 46 Av des Grésillons
Paroles de Femmes
Des femmes adhérentes du centre Socioculturel Yannick Noah vous parlent de leur parcours de vie à travers des textes réalisés lors d'un atelier d'écriture.
Les lectures seront accompagnées d'interludes musicaux proposés par Hélène Desforge.
Retrouvez également l'exposition proposée par Anne Do Champot, adhérente, 10 portraits de femmes ordinaires au parcours extraordinaires.
Une garde d'enfants est prévue pour les plus petits.
Lecture de textes en musique - Exposition/ Buffet
 
 
Le lundi 25 novembre
A ASNIERES
A 10 heures
Lieu : Château d’Asnières, 89 Rue du Château
Inauguration / Vernissage de l’exposition de Marie Verbois
Organisé par la Maison des Femmes d’Asnières avec la participation de L’Escale
L’ESCALE s’est associée à la Maison des Femmes, au Point d’Accès aux Droits Rosa Parks d’Asnières et la mission Promotion des Droits des Femmes de Gennevilliers pour cette journée organisée dans un esprit de partenariat entre les villes d’Asnières et Gennevilliers.
Avec le soutien du Théâtre de Gennevilliers.
 
A GENNEVILLIERS
Entrée à partir de 13 h 30
Spectacle forum de 14 h à 16 heures
Lieu : Théâtre de Gennevilliers, 41 Avenue des Grésillons
Théâtre Forum interactif "Tradition et Modernité".
Pour tout public : jeunes et adultes, femmes et hommes
Une action ludique et interactive pour parler de la liberté, des discriminations et des violences à l’égard des femmes et des filles
Avec les associations Pleins grés, Femmes Relais, Femmes Solidaires, Elles Ouvrent la Porte, le centre culturel Yannick Noah, Cidff Nanterre
Inscription : skledir@wanadoo.fr 01 47 33 09 53 avant le 20 novembre
 
A ASNIERES
De 18 h à 20 heures
Lieu : Au cinéma l’Alcazar, 1 Rue de la Station à Asnières-sur-Seine
Projection du film "Darling" (2007) de Christine Carrière avec Marina Foïs, Guillaume Canet
Suivie d’un débat avec L’Escale sur les violences et ses conséquences sur les enfants
Inscription : skledir@wanadoo.fr 01 47 33 09 53 avant le 20 novembre
 
A CLICHY
A partir de 19 h 30
Lieu : Salon Bleu – Théâtre RUTEBEUF 18 Allée Léon Gambetta, 92110 Clichy
Entrée libre tout public et notamment associations
Conférence-débat “Comment protéger les femmes victimes de violences ? Quelles avancées ?”, animée par l’Escale à destination des femmes victimes de violences et de tout public susceptible de les informer en relayant les informations pratiques
En partenariat avec la Maison du Droit et de la Prévention
 
 
Le Mardi 26 novembre
A GENNEVILLIERS
A 13 h 30 et 20 heures
Au cinéma Jean VIGO à Gennevilliers, 1 rue Pierre et Marie Curie
Projection "Les femmes du bus 678" suivie d’une rencontre avec L’Escale
 
A VILLENEUVE LA GARENNE
De 14 h à 16 heures
Lieu : Au Nouveau Monde, 43 Bd Charles de Gaulle, Villeneuve-la-Garenne
Projection débat animée par les chargées de prévention de l’Escale
10 petits films pour en parler
De la scénariste et réalisatrice Emmanuelle Millet a eu l'idée de produire ces 10 courts métrages car "pour enrayer la violence conjugale, il faut pouvoir la montrer sous toutes ses formes, la mettre en scène, donc", déclare-t-elle.
10 artistes ont répondu à son appel et chacun a réalisé un spot : Coline Serreau, Denis Podalydès, Patrice Leconte, Brigitte Rouän, Lorraine Lévy, Laurence Ferreira Barbosa, Paul et Michel Boujenah, Paolo Trotta, Emmanuelle Millet elle-même et Zabou Breitman.
 
A COLOMBES
A partir de 19h30
Lieu : MJC-TC, Parvis des droits de l'homme, 96-98 Rue Saint-Denis Colombes
Projection du film "Le Paradis des Bêtes" (2012) de Estelle Larrivaz avec Stefano Cassetti avec Géraldine Pailhas, Muriel Robin
Suivie d’un débat avec l’Escale sur les violences et ses conséquences sur les enfants
En partenariat avec le CLS CLSPD et l’association Entractes.
 
Le Mercredi 27 novembre
A GENNEVILLIERS
De 14 h 30 à 16 heures
Ferme de l’Horloge, à Gennevilliers, 16-18 rue Pierre Timbaud
Atelier d’expression "Lutter contre les violences envers les femmes" animé par L’Escale
 
Le jeudi 28 novembre
A COLOMBES
De 14 h à 16 heures
Lieu : Au CSC Fossés Jean,11, Rue Jules Michelet
Diffusion du film et débat "Les Roses Noires" dans les collèges Joly et Lakanal
Atelier théâtre forum avec la participation de l’Escale
 
Le samedi 30 novembre
A GENNEVILLIERS
A partir DE 14 h 30
MARCHES EXPLORATOIRES
Avec les associations L’Escale, Pleins grés, Femmes Relais, Femmes Solidaires, Elles Ouvrent la Porte
Départ à l'école Louise-Michel, 60 rue Paul Vaillant Couturier - Passage des rues :
Célébrités locales : résistantes, élues locales et lutte pour les droits des femmes
-Denyse Emery
-Renée Gallot
-Louise Cadorcet
-Lucette Mazalaigue

Femmes de science / femmes des arts
-Elisabeth Vigée Lebrun
-George Sand
-Marie Curie
-Berthe Morisot
-Pauline Kergomard

Figures politiques et de la lutte pour le droit des femmes en France et dans le monde
-Louise Michel
-Indira Gandhi
-Olympe de Gouges
-Clara Zetkine
-Rosa Parks
 


L'Escale 1993-2013 : Déja 20 ans !

Le conseil d’administration, l’équipe, les "Escaladeuses" (collectif citoyen de femmes proches de l’escale)
Vous invitent le vendredi 20 septembre à partir de 14 heures à un après-midi festif.

Programme
14 heures : Accueil
15 heures : Mots de bienvenue
Animation historique : L’Odyssée de L’Escale
15 h 30 : intermède musical
16 heures : intervention des "Escaladeuses" et de l’équipe
16 h 30 : Débat : "Féminisme et humanisme : quelles politiques ?" avec la participation de personnalités politiques et de chercheures
18 h 30 : Spectacle "Ana ou la jeune fille intelligente" Cie "Le regard du Loup"
20 heures : Apéritif dînatoire

Renseignement au 01 47 33 09 53.

 


Un petit déjeuner pas comme les autres... avec nos amis
Les droits des femmes sont des droits universels

L'Escale aide les femmes victimes de violences.
- Comment les repérer ?
- Quand les femmes décident-elles de parler ?
Quelles réponses leur apporter ?

L'Escale nous en parlera

Au cours d'un petit déjeuner le samedi 23 Mars 2013 de 9 h 30 à 11 h 30
8 rue Numès, à Asnières (salle Muguet à droite dans la cour)

Bus 177, arrêt : cité jardins
Renseignements: Villes Univers Tél : 01 47 93 90 20 de 10h à 12 heures
Courriel : vu@villes-univers.org
 


Journée Internationale des Droits des Femmes 2013
Programme des évènements auxquels l’Escale (Solidarité Femmes) est associée
 

ASNIERES

Tout au long de la semaine : une exposition
"Portraits de femmes", des ateliers, une conférence, un concert de musique arabo-andalouse...
Programme complet consultable sur le site : asnieres-sur-seine.fr

Point d’orgue de la semaine le vendredi 8 mars pour L’ESCALE : Déjeuner partagé (chacune apporte une spécialité, salée ou sucrée)
Vendredi 8 mars de 12h à 15h au Centre Socioculturel Yannick Noah (46, avenue des Grésillons)

Projection du film "Les femmes du bus 678" de Mohamed Diab (2012) suivie d’un débat.
Synopsis du film : "Fayza, Seba et Nelly, trois femmes d’aujourd’hui, aux vies totalement différentes, s’unissent pour combattre le machisme impuni qui sévit au Caire dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons. Déterminées, elles décident dorénavant de ne plus subir, quitte à utiliser des moyens réprimés par la loi... "

Vendredi 8 mars de 15h45 à 18h45 au Cinéma L’Alcazar (1, rue de la Station)
Débat avec la participation de L'ESCALE

 

VILLENEUVE-LA-GARENNE

A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, l'association L'ESCALE et le Nouveau Monde vous invitent à un débat en chansons sur les femmes à travers le monde le vendredi 8 mars de 9h30 à 11h30 au Nouveau Monde, 3 mail Marie Curie.

Le débat parlera des femmes en Algérie, en Afrique, en Iran, au Moyen Orient qui ont été pionnières dans leur pays dans différents domaines. Connaissez-vous des femmes de pays dans le monde qui ont marqué votre vie? Nous vous attendons pour en discuter. Liliane Tillier, accompagnée de Cyrille Barbier à la guitare, animera la matinée à travers 10 chansons racontant les femmes. Venez nombreuses et nombreux. Collation. Une belle activité pour commencer la journée !
Renseignements : L'ESCALE 01 47 33 09 53
Le Nouveau Monde: 01 41 47 49 70- Avec le soutien de la Région Ile de France

Vendredi 8 mars de 9h30 à 11h30 au Centre Social du Nouveau Monde (3, mail Marie Curie)

 

NANTERRE

"L’égalité, ça poussa pas tout seul !" Chronique du sexisme ordinaire (parcours, films, performances artistiques, expos, jeux, dispositifs interactifs autour des stéréotypes, des enjeux, du pouvoir..

Samedi 6 avril de 15h à 21h à L'Agora, Maison des Initiatives Citoyennes (20, rue de Stalingrad)

 

COLOMBES

Projection du film documentaire "Ladies’ Turn" d’Hélène Harder, suivie d’un débat et d’un temps festif.

Synopsis : Organiser un tournoi de football féminin est le défi de l'association sénégalaise Ladies' Turn. Investir le terrain en bravant tabous et préjugés est le pari que Seyni, pionnière du foot féminin au Sénégal et ancienne capitaine de l'équipe nationale, propose aux filles des quartiers. A travers le suspense de la compétition et les différentes histoires des personnages, apparaît une société africaine et musulmane riche, complexe et en pleine mutation. Au-delà du désir de remporter la finale se joue peut-être l'aspiration à une autre victoire. En s'appuyant sur la magie du football, c'est l'histoire d'un combat et des rencontres qui en découlent que raconte le film. Produit par Wendigo Films



Samedi 23 mars de 14h30 à 18h au Centre Social et Culturel Europe (34, avenue de l’Europe).
Avec le soutien de la Région Ile de France

 

GENNEVILLIERS

Pièce de théâtre "Olympe de Gouges, porteuse d'espoir" suivie d’un débat sur les femmes dans l'histoire
Jeudi 7 mars à la Maison du Développement Culturel (16, rue Julien Mocquard) Représentations à 12h15 et 15h15













Réunion publique "Faire la ville avec les femmes" : présentation et lancement des marches exploratoires de femmes (garde des enfants prévue)
Vendredi 8 mars de 17h à 20h en Salle du Conseil Municipal à la Mairie (177, avenue Gabriel Péri)

Jeudi 7 mars de 15h30 à 17h30 Sur le marché : Informations sur les droits des femmes

 


Femmes Victimes de Violences, L’Escale, est à votre écoute !
Des permanences anonymes et confidentielles sont en place de septembre à décembre 2013 pour les communes de :
  • Villeneuve-la-Garenne
  • Colombes
  • Clichy-la-Garenne
Mis à jour le 08/08/2013
Louisa vous accueillera.
Téléphonez au 01.4733.09.53 pour connaître les lieux de permanence.
 
 
Journée internationale contre les violences faites aux femmes 2012
 

Programme des évènements auxquels l’Escale est associée

ASNIERES
Projection du film "La source des femmes" de Radu Mihaileanu (2011) suivie d'un débat et d’un goûter partagé.
Synopsis du film : « Depuis des générations, les femmes d'un petit village arabe isolé vont puiser l'eau à la source, située loin des habitations, et la rapportent péniblement sur leurs épaules. Les accidents sont fréquents. Leila, la jeune épouse de l'instituteur, Sami, organise la révolte… »

Mardi 27 novembre de 13h45 à 16h15 au Centre Socioculturel Yannick Noah (46, avenue des Grésillons)

COLOMBES
Représentation de la compagnie Marie Ruggeri "Femmes en danger" suivie d'un débat.
Spectacle de théâtre musical à partir de chansons, d'extraits de la pièce "Histoires d'hommes" de Xavier Durringer, de témoignages (Aurélio Grimaldi, Waris Dirie) sur les droits des femmes et les violences faites aux femmes.

Vendredi 23 novembre de 13h30 à 16h30 au Centre Social et Culturel des Fossés-Jean (11, rue Jules Michelet)
Spectacle de théâtre musical de et avec Marie RUGGERI
Entrée LIBRE
Tél. : 01 42 42 86 76 - Mail : infos@csc-fossesjean.com - Web : www.csc-fossesjean.com

Projection du film "Les femmes du bus 678" de Mohamed Diab (2012) suivie d’un débat sur la mixité dans l’espace urbain.
Synopsis du film : « Fayza, Seba et Nelly, trois femmes d’aujourd’hui, aux vies totalement différentes, s’unissent pour combattre le machisme impuni qui sévit au Caire dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons. Déterminées, elles décident dorénavant de ne plus subir, quitte à utiliser des moyens réprimés par la loi… »

Lundi 26 novembre à 20h à la MJC-TC (Parvis des droits de l’Homme, 96/98 rue Saint-Denis)


CLICHY

Rencontre-débat autour de l'exposition "24 malheurs de la vie d'une femme" de Pierre Moyon et Emmanuelle Barbaras pour l’association Deux-Visus et du spectacle-lecture "Trottoir Chagrin" de Luc Saint Eloy par le Théâtre de l'Air Nouveau. « Marlène, prostituée, dont le frère Jeannot a été sauvagement assassiné sur le pavé parisien, revient sur les lieux de ce crime et y rencontre un homme. De cette rencontre naît une confrontation et la libération de la parole de Marlène, qui va évoquer les violences subies notamment par les femmes. »

Dimanche 25 novembre de 14h30 à 17h30 à l'Hôtel de Ville (80, bd Jean Jaurès) - Salle du Conseil Municipal

GENNEVILLIERS
Vernissage de l’exposition d’affiches réalisées par les jeunes de Gennevilliers en lien avec les structures du club ado et du service jeunesse. Âgés de 11 à 24 ans, ils ont réalisé des affiches dénonçant les violences qui touchent les femmes et les filles. Mercredi 21 novembre à 17h30 à la Bibliothèque François Rabelais (177, avenue Gabriel Péri)
Théâtre forum "Les caprices de Marianne" par la compagnie La mécanique de l’Instant :
« Notre conviction : la nécessité de permettre aux publics jeunes et adultes de se réapproprier le langage amoureux. Et cela, dans un cadre respectueux des droits des femmes et des hommes. »
Evènement gratuit sur réservation au 01.40.85.62.68 ou à : nadhia.kacel@ville-gennevilliers.fr
Mercredi 21 novembre de 18h à 19h30 à l'auditorium de la Bibliothèque François Rabelais (177, avenue Gabriel Péri)
Rencontre pour les femmes avec des associations et des services du quartier du Luth autour d’un buffet et d’un spectacle

Vendredi 23 novembre de 18h à 20h à l’antenne du Luth (7, avenue du Luth)


PARIS

"Blessures de femmes" : la photographe Catherine Cabrol a réalisé une oeuvre mêlant des portraits de femmes et des témoignages, pour lutter contre les violences faites aux femmes. Lectures de textes par des comédiens de la Comédie Française, accompagnées par le percussionniste Ivan Ormond.
Spectacle précédé d'une manifestation de femmes en blanc (à confirmer).

Dimanche 25 novembre de 14h à 15h30 à la Comédie Française (2, rue de Richelieu – m° Palais Royal/Musée du Louvre) - Salle Richelieu - Théâtre éphémère

 


 
 
Journée Internationale des DROITS des FEMMES

Le 8 mars 2012 de 12 h à 17 h
au Centre Socioculturel Yannick Noah
46, avenue des Grésillons à Asnières

PROGRAMME
> Exposition sur Louise Michel
> Repas partagé et collations
> Conférence- débat : " l’évolution des Droits des Femmes en France et dans le monde", animé par Ginette Francequin et Françoise Brié.
> Concert exceptionnel de Fabell

Renseignements
L’Escale/FNSF: Fadhila au 01 47 33 09 53
Centre Socioculturel Yannick Noah : Maryse au 01 41 11 02 22

 
 
Signature d’une convention pour favoriser l’accès au logement des femmes victimes de violences conjugales
Quand des villes de la Boucle nord des Hauts-de-Seine décident d’agir  ensemble contre les violences faites aux femmes : Une grande avancée pour les droits des femmes
Les femmes victimes de violences subissent une double peine : contraintes de quitter leur domicile conjugal pour se mettre en sécurité, elles rencontrent des difficultés pour se reloger dans de bonnes conditions.

Les difficultés rencontrées par les femmes victimes de violences sont accentuées par la saturation des places d’hébergement, faute de logements pérennes pour assurer la sortie des structures d’hébergement et la nécessité pour certaines femmes de changer de ville.

Face à ces problématiques et pour donner de véritables moyens à la lutte contre les violences conjugales,  les villes de Gennevilliers, Asnières-sur-Seine, Clichy-la-Garenne, Colombes et Villeneuve-la-Garenne en partenariat avec l’association l’Escale, association spécialisée dans l’accompagnement et l’hébergement des femmes victimes de violences, ont décidé d’agir ensemble au travers d’un dispositif innovant et solidaire :

Elles ont élaboré, durant un an, une convention visant à favoriser l’accès au logement des femmes victimes de violences conjugales entre ces villes.

 Ce dispositif engage chaque ville à réserver,  au minimum deux logements par an, avec bail ordinaire, à des femmes victimes de violences conjugales habitant l’une des villes signataires et suivies ou hébergées par l’Escale.

Ces logements proposés dans le cadre d’un bail de location classique permettront aux femmes concernées de se reconstruire.La signature de cette convention aura lieu le
 

Vendredi 25 novembre 2011 à 9h30
Salle du Conseil municipal  -  Mairie de Gennevilliers
177 avenue Gabriel Péri

 
Contacts presse :
Gennevilliers : Nadhia Kacel 01 40 85 62 29 / 06 19 39 43 27 rnadhia.kacel@ville-gennevilliers.fr
Colombes : Anne-Sophie Dournes 01 47 60 82 21 / 0619 46 93 89 anne-sophie.dournes@mairie-colombes.fr
Asnières : Audrey Emery 01 41 11 14 27 / 06 16 71 18 08aemery@mairieasnieres.fr
Clichy : Aurélie Sougnac 01 47 15 30 63 / 06 23 39 39 20 aurelie.sougnac@ville-clichy.fr
Villeneuve : Françoise Cantin-Duplessy 01.40.85.57.01 fcantin@villeneuve92.com
L’Escale/FNSF : Françoise Brié 01 47 33 09 58 53 / 06 64 43 10 13 skledir@wanadoo.fr
 
 
Femmes en danger
A l'occasion du 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes L'ESCALE/FNSF organise un spectacle théâtral avec la participation de la MLC d'Asnières.

FEMMES EN DANGER
de la compagnie Marie Ruggeri

À la MLC 19, rue Henri-Poincaré
92600 Asnières
De 13h30 à 16h30

Le spectacle sera suivi d'un débat puis d’une collation
Entrée libre



Contact :
L'ESCALE, 48 avenue Gabriel Péri,
922300 Gennevilliers
Tél. : 01 47 33 09 53

 
 
Une femme seule

Théâtre militant et court-métrage à partir de 14 ans

de Dario Fo et Franca Rame
Mise en scène Véronique Widock – Cie Les Héliades Avec Ioana Craciunescu

Giulia, une femme d'une quarantaine d'années au quotidien banal, sort de ses gonds. Une journée quelconque où tout dérape.
Giulia s'empare de sa vie qui semblait lui échapper. Grave, drôle, provocatrice, elle renverse l'ordre des choses, l'insupportable devenu habituel : le mari qui la séquestre, le voisin qui la harcèle, le bébé qui ne fait que pleurer et dormir… Aujourd'hui, elle ouvre des portes où s'engouffrent sa colère, ses désirs, ses rêves. Tout devient possible; faire sauter le carcan des idées reçues, dire les vérités, se révolter, tuer, se tuer, refaire le monde autrement.
Cette pièce à la fois drôle et tragique ouvre sur un documentaire autour de la pensée de Françoise Héritier. Anthropologue émérite et chercheuse au CNRS, elle nous offre une réflexion singulière et précieuse sur le Masculin/ Féminin, "Comment dissoudre la hiérarchie?".
Dans un dispositif spécifique autour de la discrimination fondé sur le genre, la création partira à la rencontre des collégiens et lycéens et poursuivra son aventure dans les festivals internationaux.

- les :18 (suivi d'un débat) et 20 octobre à 14 heures
- les 8, 9 et 10 novembre à 20h30
- et les 14 et 17 novembre à 14 heures
Au HUBLOT - 8, rue Félix Faure 92700 COLOMBES

Tarif exceptionnel pour la représentation du 18 octobre : 5 €

Pour les autres représentations :
10€ / 8€ (moins de 26 ans, intermittents, chômeurs, Colombiens)
Carnet de 5 places : 32€

 
 
Une femme seule
Dans le cadre de Culture à domicile la Maison du Développement Culturel de Gennevilliers, le Hublot de Colombes, le Studio d’Asnières et le Tamanoir de Gennevilliers en partenariat avec L’Escale ont le plaisir de vous présenter

Une femme seule
mise en scène Véronique Widock avec Ioana Craciunescu Compagnie Les Héliades

Mardi 28 juin à 14 heures
Le spectacle sera suivi d’un échange avec l’équipe artistique et d’un goûter. Apportez boissons et gâteaux à partager !

Entrée libre et gratuite
Théâtre à partir de 14 ans
Renseignements auprès de L’Escale / FNSF au 01 47 33 09 53
 
 
DES POUPÉES - "Cent paroles racontent l'histoire des femmes de Gennevilliers"

Lundi 7 mars 2011
à la Maison du développement culturel,
16, rue Julien-Mocquard.

A 18 h 30 : Introduction musicale avec le trio Tango « Indice 26 »
(Anne Le Pape – violon ; Sabine Balasse - violoncelle ; Jean-Baptiste Henry – bandonéon)

A 19 heures : Lecture de textes par Marie-Christine Barrault.
Les associations : Femmes Relais, Femmes Solidaires, l’Escale et Elles ouvrent la porte
« Cent paroles racontent l’histoire des femmes de Gennevilliers ».
Sur réservation au 01 40 85 62 68

A 20 h 30 : Apéritif musical avec le trio tango « Indice 26 »


Simultanément, l’association Femmes Solidaires présente l’exposition « Rendons nos droits universels ».

 
 
Journée internationale des femmes du 8 mars 2011

L’association L’escale/FNSF organise "UNE JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME EN FETE ET EN CHANSONS", de 14 heures à 18 h 30, au Centre socioculturel Yannick-Noah
46, avenue des Grésillons 92600 Asnières-sur-Seine

Programme :

14h-14h15 : Accueil du public
14h15-14h45 : Diaporama "Bains de Mères"
15h-16h30 : Conférence enchantée
16h30-17h15 : Défilé de costumes traditionnels
17h15-18h : Pause musicale
18h-18h 30 : Hommage poétique aux femmes
Collation

 
 

DES POUPÉES - Cent paroles racontent l'histoire des femmes de Gennevilliers

Avis de recherche
Vous avez de 5 à 99 ans
Vous habitez Gennevilliers
Venez nous raconter votre histoire de poupée

Contact : 06 30 53 74 39
Mail : lodysseedesfemmes@orange.fr

Femmes relais, L'odyssée des femmes de Gennevilliers 2010, L'escale, Femmes solidaires, Elles ouvrent la porte.

 
 
Journée internationale contre les violences faites aux femmes

L’Escale organise et participe à l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes à des manifestations auxquelles vous êtes cordialement invitées.

Projection de : « La Domination Masculine », un film de Patric Jean (Entrée gratuite)

En collaboration avec les communes :
- à Villeneuve-la-Garenne le 5 novembre à 20h suivi d’un débat - Cinéma André Malraux - 29 avenue de Verdun -92390 Villeneuve-la-Garenne
- à Suresnes le jeudi 25 novembre à  13 h et 20h suivi d’un débat
- à Asnières le jeudi 2 décembre à 20h suivi d’un débat

 

Gennevilliers le 25 novembre à la Maison du Développement Culturel (16, rue Julien Mocquard) :
- 17h30 : Présentation du livre « Tu me fais peur quand tu cries » écrit sous la direction de Ginette Francequin. Ce livre fait suite au colloque du 26 mars 2010 « Quelles approches pour quelles politiques publiques ? ».
- 18h30-20h00 : Débat autour du texte de loi relatif aux violences faites aux femmes
- 20h30 représentation des « Monologues du vagin » sur réservation.

 

Clichy-la-Garenne le 25 novembre (Salle du Conseil Municipal Mairie)
- 19 H 30 – 20 h 00 : accueil du public et discours d’introduction par Monsieur le Maire  
- 20 H 00 – 20  h 30 : Lecture jouée du texte « Une femme seule »
- 20 h 30 – 21 h 00 : Présentation du projet de prévention et de sensibilisation en direction des établissements scolaires et de la mission locale de Clichy.
- 21 h 00 – 22 h 45 : diffusion d’extraits du Film « La domination Masculine » avec L’Escale
- 22 h 45 – 23 h 30 : Intervention de madame Bénédicta Tariére PERETU sur le thème du problème de la santé maternelle et le mariage précoce dans les pays en voie de développement en prenant plus.

 
 

Colloque à destination des professionnel des des Hauts-de-seine :
Mardi 23 novembre 2010 de 9h à 17h30 à la préfecture des Hauts-de-Seine - Salon d'Honneur.

"Inégalités de genre aux violences faites aux femmes. Deconstruire. Prevenir"
(5 pages, PDF, 401 Ko)
Posté le mardi 9 novembre 2010.

 
 
 
 

Rencontre avec Florence AUBENAS « Une Voix pour les sans voix »

"Le quai de Ouistreham" Automne 2008, la crise fait les gros titres. Florence Aubenas, grand reporteur au Nouvel Observateur veut comprendre et rendre compte de la vie de ceux qui la subissent. Elle part anonymement en Normandie, cherche du travail n’importe lequel. Devenue « fond de casserole » entendez femme de ménage, elle partage la vie des travailleurs précaires, presque toujours des femmes, courant de lieu en lieu pour quelques heures de travail sous-payées et observe. De cette immersion sont nés une expérience et un livre grave, touchant drôle parfois.

Lundi 27 Septembre 2010 à 20 heures
à l'Espace Grésillons

28, Rue Paul-Vaillant-Couturier
922230 Gennevilliers - Métro Gabriel Péri

Entrée libre et gratuite
Partenaires : UP 92, Maison de la Solidarité, Escale, Femmes Relais, Elles ouvrent la porte, Science Culture pour Tous, Femmes Solidaires, La Licorne, Mairie de Gennevilliers,
Posté le lundi 26 juillet 2010
 
 
 
Y' a t'il une pilote dans l'avion ?
Aéroport:
POLE UNIVERSITAIRE DE GENNEVILLIERS
Avenue Marcel Paul – ZAC des Barbanniers
92230 Gennevilliers.
Face a l’hôtel Campanile
- RER : Gennevilliers village - Bus: 178

Embarquement, mercredi 19 mai 2010
Horaires du vol 13h30 à 17 h 30


Avec le Théâtre Forum par
La Compagnie LES SINCERES
- L’allergie des filles à la Mathématique est-elle une dermatose ? oui / non
- L’ambition scientifique est elle un gros mot ? oui / non
- Peut-on se protéger de la science quand on est petite ? oui / non

Escale vers 15h30,

Réponse au quizz en présence de Mme CHAUVEAU, Agrégée de Mathématiques, Vice présidente de l’association Femmes et Mathématiques et Mme FRANCEQUIN, HDR en Psychosociologie CNAM.
Atterrissage vers 17h30.

En partenariat avec Le Pôle Universitaire de Gennevilliers et l’Association des Femmes Relais.
Et la Ville de Gennevilliers, les associations locales : L’Escale, Femmes Solidaires et Elles ouvrent la Porte.

Avec le soutien : Mme KOCIMSKA, Responsable du Droit des femmes à la Mission ville Préfecture 92M. MERRA, Maire adjoint à l’enseignement, Ville de Gennevilliers Mme MEYA, Maire adjoint au Droit des Femmes, Ville de Gennevilliers. Le CIO de Gennevilliers. L’Association Femmes et Sciences.
Posté le mercredi 5 mai 2010
 
 
 
Journée internationale des femmes du 8 mars 2010
L’Escale vous informe des festivités prévues autour du 8 mars « JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME » qui fête cette année ses 100 ans d’existence.
 
À Gennenvilliers
Le lundi 8 mars à 18h00
Vernissage d’expositions mettant les femmes à l’honneur dont « Bains de mères » Le thème abordé est l’évolution des vêtements des femmes et l’évolution des droits des femmes par les associations L’Escale, Femmes Solidaires et Femmes Relais.
19h30 Buffet dinatoire
20h30 Spectacle « Panoplies » sur la place des femmes dans la société à travers les tenues vestimentaires.
Lieu : La Maison du Développement Culturel, 16 rue Julien Mocquard à Gennevilliers
Entrée gratuite

Le mardi 9 marsde 13h30 à 18 heures :
« Femmes sans Frontières » Forum entièrement dédié aux femmes, organisé par la mairie de Gennevilliers. L’Escale tiendra un stand.
Lieu : salle des fêtes de Gennevilliers 177, av Gabriel Péri
Entrée gratuite

Le vendredi 12 mars à 20h15 :
Les associations membres du collectif pour la Grande Cause Nationale 2010 contre les violences faites aux femmes, dont L’ESCALE, vous invitent à la projection du Film « La Domination Masculine » (film de Patric Jean) et à un débat.
Lieu : Cinéma Jean Vigo 1, rue Pierre-et-Marie-Curie 92230 Gennevilliers
Entrée gratuite
 
À Clichy
Le lundi 8 mars
Un débat participatif organisé sur la commune de Clichy, réunira Elus, intervenants sensibilisés à la cause des femmes, représentants du tissu associatif et de la société civile, jeunes clichoises et clichois. Il constituera l’ossature de la transmission aux jeunes générations des avancées fondamentales des droits des femmes dues aux mouvements féministes : reconnaissance de la capacité juridique de la femme mariée, égalité entre le père et la mère en matière d’autorité parentale, autorisation de la contraception, principe d’égalité des salaires entre les hommes et les femmes pour un même travail, etc….
Les échanges entre les intervenants, se situant dans la tranche d’âge 18/40 ans, permettront de nous éclairer sur la perception actuelle du féminisme par les jeunes générations et de s’interroger sur l’état de la condition féminine au 21ème siècle.
En toile de fond de ce débat, un hommage sera rendu au combat Aung San Suu Kyi, citoyenne d’honneur, de la Ville, figure emblématique du combat pour la démocratie et par là même du combat des femmes pour conquérir l’égalité et l’indépendance, celles de leurs filles et des générations futures, renonçant à la facilité de l’obéissance et de la soumission.

Le débat auquel participera L'ESCALE est prévu salle du conseil municipal – Hôtel de Ville de Clichy à partir de 18 h 30 jusqu’à 20 h 15. Il sera suivi d’un concert donné par l’artiste Agnès BIHL au théâtre RUTEBEUF à 21 h 00.
Posté le mercredi 3 mars 2010
 
 
 
"Collectif pour la grande cause nationale 2010 contre les violences faites aux femmes".
L'Escale, adhérente à la Fédération Nationale Solidarité Femmes, comme 64 autres associations spécialisées sur les violences faites aux femmes en France, est à ce titre membre du "collectif pour la grande cause nationale 2010 contre les violences faites aux femmes". Elle organisera en 2010 des actions en faveur de la grande cause, en lien avec le plan d'action du collectif.
 
Documents à télécharger (format PDF) :
Présentation du "collectif pour la grande cause nationale 2010 contre les violences faites aux femmes"
Charte du "collectif pour la grande cause nationale 2010 contre les violences faites aux femmes" adoptée le 23 janvier 2009
Associations du Collectif Grande Cause Nationale 2010 contre les violences faites aux femmes
Communiqué de presse : Violences masculines a l’encontre des femmes : la honte doit changer de camp
Le film de Patric JEAN "LA DOMINATION MASCULINE."
 
Posté le jeudi 4 février 2010
 
 
Journée de lutte contre les violences faites aux femmes


Jeudi 26 novembre 2009 à 14 heures

à l’Espace Henry Miller, 3 rue du Docteur Calmette
Spectacle, information, conférence-débat
Programme disponible sur http://www.ville-clichy.fr/





Posté le mardi 24 novembre 2009
 
 
Marche contre les violences faites aux femmes en hommage à Irène
Dimanche 1er Novembre 2009, Irène a été mortellement poignardée par son conjoint devant sa maison. Elle avait confié les enfants, son fils de 10 ans et sa fille de 18 mois le matin à une voisine redoutant l’agitation du père.

Les associations L’Escale, Plein Grés, Femmes relais, Femmes Solidaires, Elles Ouvrent La Porte, engagées aux côtés des femmes appellent à une marche silencieuse le vendredi 13 novembre 2009 à 18 heures.

Le parcours partira du parvis de la mairie de Gennevilliers en direction du lieu du drame : mairie, avenue Gabriel Péri, les 3F, puis rue Louis Castel, en souvenir de Marylène qui avait connu le même sort le 23 juin, puis rue Paul Vaillant Couturier pour Irène.

Le 19 septembre 2009, une femme a été tuée à Asnières.

En 2008 en France, 156 femmes soit 1 tous les 2,5 jours, ont été tuées par leur compagnon ou ex-compagnon. Sans une mobilisation de tous et toutes, ces violences à l’encontre des femmes ne cesseront pas.

Les associations comptent sur la présence de tous et toutes pour rendre hommage à Irène et dénoncer les violences conjugales. Comme nous serons à la tombée de la nuit, apportez une lumière et donc venez avec torche, pile, lanterne….

Avec le soutien de la ville de Gennevilliers, l’aide du commissariat de police de Gennevilliers, la solidarité de la crèche Masselier, de l’Ecole des Grésillons A.

Contact :
L’Escale/FNSF centre d’accueil et d’hébergement pour femmes victimes de violences, en particulier conjugales : 01 47 33 09 53
Gennevilliers, le 4 novembre 2009
 
 
Journée internationale contre les violences faites aux femmes

L’ESCALE célèbre le 25 novembre, la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes en vous invitant le lundi 30 novembre à 13h30 à la Maison du développement culturel de Gennevilliers 16, rue Julien Mocquard 92230 Gennevilliers

Un spectacle joué et chanté en deux parties :
Emeline Puvilland, comédienne, mettra en scène des témoignages de femmes victimes de violences sur le thème « Il faut qu’on en parle»


…Interlude musical au violon ( par Héléna)…


Caroline Carl, chanteuse slameuse, interprétera des poèmes et chansons sur le thème « Femmes d’attente »
Un débat autour d’une collation clôturera cet événement.
Vous êtes toutes et tous cordialement invités (entrée libre).

 
 
" Bains de mère"

Samedi 10 octobre 2009 de 13h30 à 16 heures
Venez-vous immerger dans un "Bains de mères" !

Les associations "Elles ouvrent la porte", "L’Escale", "Femmes Solidaires", "Femmes Relais" vous invitent à vous immerger dans un "Bains de mères, des maillots pour se libérer".
Le thème abordé de cet après-midi convivial est l’évolution des vêtements des femmes en rapport avec l’évolution des droits des femmes.
Posté le samedi 26 septembre 2009
 
 
Marche contre les violences faites aux femmes en hommage à Marylène

Mardi 23 juin 09, Marylène a été mortellement poignardée par son ex-conjoint devant une mini crèche, une halte garderie, une école maternelle et l’association L’Escale à Gennevilliers.

Les associations L’Escale, Plein Grés, Femmes relais, Femmes Solidaires, Elles Ouvrent La Porte, engagées aux côtés des femmes appellent à une marche silencieuse le 1er juillet 2009 à 18 heures. Le parcours partira du parvis de la mairie de Gennevilliers en direction du lieu du drame.

En 2008 en France, 156 femmes soit 1 tous les 2,5 jours, ont été tuées par leur compagnon ou ex-compagnon. Sans une mobilisation de tous et toutes, ces violences à l’encontre des femmes ne cesseront pas.

Les associations comptent sur la présence de tous et toutes pour rendre hommage à Marylène et dénoncer les violences conjugales.

Contact :
L’Escale/FNSF centre d’accueil et d’hébergement pour femmes victimes de violences, en particulier conjugales 01 47 33 09 53
Gennevilliers, le 24 juin 2009
 
 
Spectacle-témoignages : "Il faut qu'on en parle"
En association avec L'Escale, centre d'accueil et d'hébergement de femmes victimes de violences.

Un spectacle-témoignages sur les femmes victimes de violences conjugales. Un thème fort, émouvant et important surtout, traité sans fard et avec pudeur. Un solo au féminin pour qu'on en parle plus...

"J'ai l'impression que je suis un meuble, qu'il me décape pour enlever les couleurs qu'il y a…"
"Pourquoi on reste encore pour essayer, qu'est-ce qui nous retient?"
"Il voulait plus que je sorte sauf pour aller faire les commissions il disait." "Bien sûr tout est ma faute, je cherche soi-disant le conflit, le chaos. Il paraît que j'adore ça."
"J'ai appelé cette association, et là j'ai su qu'on pouvait m'aider."


Tarif : 6 euros
Une partie des bénéfices sera reversée au centre et un débat devrait s'en suivre.

"Il faut qu'on en parle"
à la Cave à Théâtre à Colombes,
les 1er mai à 20h30 et 3 mai 17h,

58 rue d'Estienne d'Orves.
Réservations au: 01 47 80 92 19
Posté le mardi 21 avril 2009
 
 
Journée internationale des femmes du 8 mars 2009
Dimanche 8 mars de 10 h 30 à 12 h 30
sur le marché du Village à Gennevilliers

Pour célébrer la Journée internationale du droit des femmes, Femmes Relais, l’Escale, Elles ouvrent la porte, Femmes Solidaires organisent une matinée festive intitulée "Et si on chantait !".
La compagnie "Les Petits riens" propose une lecture-spectacle "Histoire de femmes", un spectacle sur la parole des femmes engagées dans l’Histoire et la soprano, Isa Lagarde chante la Vie des Femmes.
Lundi 9 mars à 13 h 30
à la Maison des Loisirs de la Culture d’Asnières
19, rue Henri Poincaré 92600 Asnières.

En partenariat avec La Maison des Loisirs et de la Culture d’Asnières, l’Escale vous invite à célébrer la journée internationale de la femme avec un spectacle chanté « Femmes, je vous aime », un cabaret festif de chansons françaises.
Avec la troupe de chanteurs-comédiens du Collectif des Songes.
Entrée gratuite.
Posté le vendredi 13 février 2009
 
 
Être femme, aujourd’hui
Vendredi 30 janvier 2009 de 13 h 30 à 17 h 30 et
samedi 31 janvier 2009 , de 10 heures à 12 h 30
à l'Espace Grésillons, 30-40, rue François- Kovac 92230 Gennevilliers

Parler de la condition des femmes, aujourd’hui, tel est l’objet de ces rencontres organisées par les associations Elles ouvrent la porte, l’Escale, Femmes Solidaires, Femmes-relais et le Centre de planification familiale de la Ville de Gennevilliers.
Pour mener à bien ces discussions, ces associations de femmes ont invité Michèle Asselin, présidente de la Fédération des Femmes du Québec ; Michelle Perrot, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris VII. Elle a notamment dirigé avec Georges Duby l’Histoire des femmes en Occident, de l’Antiquité à nos jours ; Fatima Elayoubi, marocaine, autodidacte et habitante du 92, auteur de « Prière à la Lune » (éditions Bachari, 2006) ; Djaouida Sehili, née à Gennevilliers, docteur en sociologie et chercheur à l’Iresco. Un hommage sera rendu à une centenaire gennevilloise, Mme Carmen Gérard.
Enfin, ces deux jours finiront en chansons avec la soprano Isa Lagarde.
Posté le mardi 3 février 2009
 
 
Journée internationale contre les violences faites aux femmes du 25 novembre 2008
Mercredi 10 décembre 2008 à 14h30, à l’initiative de l’association L’Escale :
Spectacle de la compagnie « Le collectif des Songes ». Quatre comédiennes et une cantatrice-pianiste chanteront et interpréteront textes et témoignages de femmes.
Le spectacle sera suivi d’un débat avec l’équipe de L’Escale.
Maison du Développement Culturel, 16 Rue Julien Mocquard, 92 230 Gennevilliers
Renseignements au 01 47 33 09 53.
L’entrée est gratuite.
Posté le mardi 18 novembre 2008
 
 

Mercredi 26 novembre 2008 :
Conférence « L’impact des violences conjugales sur les enfants »
organisée par la Délégation départementale aux Droits des Femmes et à l’Egalité, le Conseil Général des Hauts-de-Seine, l’Inspection académique.

Salle de conférence
Hôtel du Département
2 à 16, boulevard Soufflot 92000 Nanterre

 
PROGRAMME :
Animation par Marie-France Casalis, responsable de formation au Collectif féministe contre le viol

- 8h30 - accueil

- 9h - ouverture par Pierre de Bousquet Préfet des Hauts-de-Seine, Claude Michellet Inspecteur d’Académie, Philippe Juvin, Vice-Président du conseil général en charge de la cohésion sociale, de la solidarité et du handicap
« Les violences conjugales et leur contexte » par Françoise Brié, directrice de l’Escale
« Femmes de l’Escale : tolérance zéro pour ces violences »
« Enfants et violences conjugales. Comprendre pour protéger » par Muriel Salmona, psychiatre-psychothérapeute, médecin-coordinateur du Réseau Victimo, responsable de l’Antenne 92 de l’Institut de Victimologie et Karen Sadlier, docteur en psychologie clinique, directrice de l’Unité F-M Banier pour l’enfant et l’adolescent, Centre du Psychotrauma de l’Institut de Victimologie
« Le rôle de l’entourage dans l’accompagnement et la prévention » par Roland Coutanceau, psychiatre, responsable de l’Antenne de psychiatrie et de psychologie légales de La Garenne-Colombes et de la Ligue française de santé mentale

- 12h30 - buffet

- 14h00 - « Les enfants exposés aux violences au sein du couple, quelles recommandations pour les pouvoirs publics ? » par Pascaline Chamboncel-Saligue, magistrate, chargée de mission à l’Observatoire National de l’Enfance en Danger et Nadège Séverac, sociologue, chargée d’études « recherches » à l’Observatoire National de l’Enfance en Danger
« Parcours de femmes et d’enfants accompagnés par les associations » par Françoise Brié, directrice de l’Escale, Nicole Leriche, directrice du centre Flora Tristan et Ghislaine Knecht, directrice de l’AFED
« Justice et violences conjugales : la place de l’enfant ? » par Thierry Baranger, Président du Tribunal pour enfant au TGI de Nanterre et Françoise Bourroux, avocate au Barreau des Hauts-de-Seine
•,« Missions de la Défenseure des enfants » par Catherine Morbois, correspondante territoriale des Hauts-de-Seine

- 17h - Clôture
 
 

Mardi 25 novembre 2008 à 20h30 :
Soirée d’Information et rencontre-débat sur le droit des femmes, avec la participation du centre d’information sur le Droit des Femmes et des Familles des Hauts de Seine (CIDFF des Hauts de Seine – délégation de Neuilly) et de L’association L’ESCALE et du Mouvement du Nid Salle du Conseil Municipal, Hôtel de Ville, 80, boulevard Jean Jaurès 92 110 Clichy.

 
 
Projection-débat autour du film « Les Bureaux de Dieu » de Claire Simon
Jeudi 20 novembre 2008 à 20h15 en présence de Richard Copens, producteur aux « films d’ici » et de Ginette Francequin, maître de conférences en psychologie clinique et sociale au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM).
En collaboration avec Femmes Relais, Femmes solidaires, Elles ouvrent la porte, L’escale et le planning familial.
Tarif unique : 4 €
Cinéma Jean Vigo
1, rue Pierre et Marie Curie 92230 Gennevilliers
Renseignements : 01 40 85 48 80
Posté le jeudi 4 décembre 2008
 
 
Journée internationale des femmes du 8 mars 2008
 
Une journée pour les femmes, le mercredi 12 mars à la maison du développement culturel de Gennevilliers, avec 2 spectacles, celui de la soprano Isa Lagarde et "La fabrique à bébés", théâtre de 24 marionnettes animées et une l’exposition "Temps, tant de femme" de la plasticienne Dominique Potard. (ci-desssous)
L’escale, associée aux autres associations y présentera également une exposition : "Femmes, du préjugé à la discrimination", 18 panneaux de l’association Valmy. Elle aborde les préjugés, les différentes formes de discrimination, leur coût, leurs conséquences et la responsabilité des États.
À la maison du développement culturel (MDC) - 16, rue Julien Mocquard à Gennevilliers - Tél. 01 40 85 64 52
 
L'exposition "Temps, tant de femme" de l’artiste plasticienne Dominique Potard, composée de 12 sculptures/tableaux alliant différents matériaux (tissu, bois, terre cuite, métal) qui aborde la thématique de la féminité : blessure et volupté. L’artiste a attribué des titres à chaque oeuvre : extase, perpétuité, volupté, excision… qui révèlent son engagement, son combat pour la cause féminine.
Du mercredi 20 février au mercredi 12 mars à la maison du développement culturel - Entrée libre
Posté le mercredi 5 mars 2008
 
 
Journée internationale contre les violences faites aux femmes du 25 novembre 2007
 
L’Escale vous invite à assister à un spectacle théâtral, L’autre guerre d’Elsa Solal avec Odile Frédeval et mise en scène de Frédéric de Rougemont
Mardi 11 décembre 2007 à 14 heures à la Maison du Développement Culturel
16 rue Julien Mocquard - 92230 Gennevilliers
Spectacle gratuit, inscription impérative auprès de l’Escale au 01 47 33 09 53
ou par inscription par mail sklecom@orange.fr

Cette pièce est jouée par les professionnels de "En compagnie des Loups", à travers la France et connaît un grand succès. A l’issue de la représentation, un débat aura lieu, animé par l’équipe de l’Escale.

« L'Autre Guerre est le parcours initiatique d'une femme laissée pour morte sur le carrelage noir et blanc de sa cuisine, après avoir été battue par son mari et qui va retrouver dans une parade amoureuse l'envie d'aimer un autre.

L'Autre Guerre pose la question de la relation avec l'autre. Quand l'homme devenu incapable de communiquer devient violent, comment peut-on retrouver force et dignité, sagesse, beauté...

L'Autre Guerre n'avait jamais été monté auparavant. Il est issu du Roman-Théâtre d'Elsa Solal, jeune auteur contemporain. C'est une parole forte, aux visages multiples, dont la colonne vertébrale est consacrée aux violences conjugales.

Ecrit à partir des témoignages de la maison des femmes de Grenoble en 1995, il est toujours d'actualité. D'après le Rapport ENVEFF en France comme dans d'autres pays du monde, une femme sur 10 en est victime chaque année, et une femme en meurt tous les 5 jours.

Le texte est composé de 8 séquences qui sont autant de témoignages, de dialogues avec les voisins, l'assistante sociale, le policier, le bruit des autres, tels qu'ils ont été vécus par Claudine Planchon, personnage central de la pièce. Cherchant en elle les tenants de son expérience violente, elle nous déplie pas à pas les volets d'impressions, de souvenirs d'enfance, les rendez-vous amoureux, les déceptions puis les abîmes de son journal intime, comme un conte, à la fin duquel elle va gagner la force de prendre la parole, sa parole.

Nous avons voulu que tous ces personnages soient incarnés par un seul acteur, comme pour une confidence, de ce moment où ce qui n'est pas racontable avec des mots le devient par des gestes, un regard : le théâtre.

Le monologue est ce moment ultime de l'acteur seul face au public, auprès du rôle qu'il interroge, seul au monde et plein du monde qu'il incarne. Livrant son intimité au public qui le dévore. Il est le dithyrambe grec, le premier acteur, à la naissance de la tragédie, lucide et saoul, demi-dieu dont on ne sait jamais vraiment s'il parle en son nom et à qui il s'adresse.

Il fallait pour incarner ce personnage intense et profond, pendant une heure durant, pour accepter cette folie de se plonger dans un tel univers, la performance technique et humaine d'une comédienne, Odile Frédeval, qui interprète tour à tour les multiples facettes du personnage avec une grande émotion mêlée à une irrésistible force de vie.
Car l'autre Guerre est un pur moment de Théâtre, une enquête qui nous captive, un récit labyrinthique qu'une femme, Claudine Planchon, va dérouler devant nous à la manière des grands récits épiques pour retracer puis tenter de résoudre la problématique que sa vie lui impose :
"où est-ce qu'une femme battue ça commence ?".

J'ai cherché en mettant ce texte en scène à offrir un théâtre au caractère très digne, comme un combat mais aussi comme un conte symbolique, en respectant la limite du pathos ou de l'apitoiement au-delà desquels je ne voulais pas tomber. La scène y est un espace de signes, à lire comme une architecture. L'esthétique y est importante, elle nous protège. Elle est aussi un porte-parole, et j'aime ce théâtre qui nous ressemble et nous questionne sur notre relation au monde.»

Frédéric de Rougemont
Posté le mercredi 21 novembre 2007
 
 
Séminaire : "L’accès au logement des femmes victimes de violences conjugales"
 
Les femmes et les équipes des associations, L’Escale et le Relais de Sénart, Membres de la Fédération Nationale Solidarité Femmes invitent à une rencontre autour de "L’accès au logement des femmes victimes de violences conjugale".
Jeudi 11 octobre 2007 de 9 h 30 à 17 h 30 à Hémicycle du Conseil Régional d’Ile de France
57, rue de Babylone 75007 Paris
Cette journée de débats sera l’occasion d’un échange entre des femmes qui ont vécu la violence conjugale, des associations spécialisées, des acteurs du logement social à l’échelle des territoires d’Ile de France (élus, bailleurs, services publics), visant à déconstruire les représentations et les discriminations qui limitent l’accès au logement des femmes et des enfants concernés par cette problématique.
Durant la matinée, seront analysés les mécanismes de la violence conjugale, en tant que phénomène sociétal et objet de politiques publiques. L’enjeu du logement sera abordé en lien avec les processus de "désappropriation", puis de reconstruction. Les femmes accueillies dans les deux associations parleront de leur vécu et de leurs souhaits en terme de réparation.
L’après-midi, seront analysés les obstacles juridiques mais aussi les engagements institutionnels et les réponses apportées à différents niveaux par les associations spécialisées, des élus, des bailleurs.
Tout au long de la journée, il s’agira de confronter les points de vue, de recenser les bonnes pratiques, de formuler des propositions et de renforcer les partenariats.
Chacune des interventions sera suivie d’un large débat avec la salle.

• Inscription par mail sklecom@orange.fr en renvoyant le coupon ci-dessous, complété
Plusieurs personnes de chaque organisme peuvent être admises. Remplir plusieurs coupons.
Réponse impérative pour le 8 octobre au plus tard. Se munir de l’invitation et d’une pièce d’identité.


Télécharger le programme (1 page, PDF, 36 Ko) et le coupon d'inscription en PDF (1 page, PDF, 28 Ko) ou le coupon d'inscription en Word (1 page, DOC, 69 Ko) - modalités d’inscription joint au feuillet
 
PROGRAMME :
9 h 30 Introduction : Claire Villiers, Vice-présidente du Conseil Régional, chargée de la Démocratie régionale Un(e) élu(e) du département des Hauts-de-Seine Catherine Morbois, Déléguée régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité
Première table ronde : la lutte contre les violences conjugales : une politique publique pour une problématique sociale et sociétale. Françoise Brié, directrice de l’Escale (Hauts-de-Seine) : Un phénomène social international, des engagements et des politiques nouvelles. Marie Dominique de Suremain, urbaniste : Les enjeux autour du logement : les femmes dépossédées Dominique Poggi, sociologue : Etre reconnue, retrouver son potentiel
10 h Paroles de femmes citoyennes : "Relayeuses" et "Escaladeuses" Le logement, élément essentiel de la réparation
11 h 30 Débat avec la salle
12 h 30 Déjeuner libre
Deuxième table ronde : analyser les obstacles, recenser les bonnes pratiques, renforcer les partenariats. Nicole Blaise, directrice du Relais de Sénart (Seine-et-Marne). L’accompagnement professionnel pour l’accès au logement, les obstacles, les attentes Isabelle Steyer, avocate Les droits des femmes au quotidien : attribution du domicile, éviction du conjoint violent, coresponsabilité locative
14 h Guy Geoffroy, maire de Combs-la-Ville, député de Seine-et-Marne Le point de vue et l’engagement des élus locaux
15 h Pause
15 h 15 Agnès Labert, conseillère technique, Union sociale pour l’habitat d’Île-de-France, AORIF Le point de vue des bailleurs Ernestine Ronai, responsable de l’0bservatoire des violences envers les femmes de Seine-Saint-Denis : Protocoles et engagements des communes sur le logement et le relogement Jean-Luc Laurent, Vice-président de la Région Ile-de-France, en charge du logement et de l’action foncière Propositions du Conseil Régional d’Ile-de-France
16 h 15 Débat avec la salle
17 h Francine Bavay, Vice-présidente de la Région Ile-de-France, en charge du Développement social, de l'Economie sociale et solidaire, de la Santé et du Handicap.
Conclusions et perspectives
Posté le jeudi 20 septembre 2007
 
 
Exposition "Blessures de Femmes" en tournée dans le "92"
 
"Blessures de Femmes" : témoigner en photos
Abordant le sujet de la violence faite aux femmes, une exposition bouleversante est en tournée dans le "92".

30 portraits de femmes qui, grâce à la photographe Catherine Cabrol, ont accepté de relever la tête devant l’objectif.

Présentée à l'hôtel du département à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, cette exposition tourne maintenant dans les communes des Hauts-de-Seine.

- Pour changer notre regard sur les femmes victimes de violences :
Sereines, douces, déterminées, ou même - pourquoi pas -, un brin espiègles : les femmes qui ont posé pour Catherine Cabrol font voler en éclat l’image d’Epinal de la femme victime, mortifiée et abîmée.

Dans leur simplicité, ces femmes de toutes origines nous touchent parce qu’elles nous ressemblent.
C’est la première révélation de cette exposition parrainée par l’association V-Day France : les violences faites aux femmes ne laissent pas toujours de "marques" visibles.

Les blessures intérieures, elles, ne s’effacent jamais complètement. Ce que confirment les témoignages qui accompagnent chaque portrait, nous invitant à changer notre regard, à relier la brutalité d’une histoire à la beauté pudique d’un sourire.

- Pour témoigner des maltraitances qu’elles ont subies :
Viol collectif, inceste, mutilations… : ces femmes nous parlent de drames intimes, d’humiliations, mais aussi de survie, d’espoir retrouvé, et de combats à mener.
"Le mot inceste, on ne l’entend jamais et il n’est pas dans notre code pénal. Je voudrais qu’il y ait un crime spécifique d’inceste (…), parce qu’on ne peut pas lutter contre un tabou sans commencer par le nommer", écrit ainsi Isabelle.
Œuvre engagée, "Blessures de femmes" a été motivée par la colère de l’artiste : "La violence envers les femmes est un phénomène universel qui ignore les barrières de la richesse, de la culture ou de la race, et parfois même de la raison…
En matière de droits humains, c’est le pire des scandales de notre époque"
, s’indigne Catherine Cabrol.
"J’ai donc voulu agir, utiliser la photographie pour apporter du soutien et du respect à ces femmes blessées. J’ai voulu leur rendre leur dignité, prouver que la honte et la peur ne les empêchent plus de se montrer…".
 
CALENDRIER :
L'exposition dans le département :
Du 2 au 13 avril à Colombes à la CVS
Du 14 au 25 mai à l'ASE-ST2
102 bis, avenue Henri Barbusse : 9 h - 17h30
Renseignements complémentaires au 01 41 30 05 27
Débat les 2 et 5 avril à la CVS avec la participation de L’Escale.

Du 16 au 27 avril à Gennevilliers à la PMI,
au centre de planification familiale, à l'espace Santé Jeune.
66, rue Jean-Pierre-Timbaud
Renseignements complémentaires au 01 40 85 68 34
Du 30 avril au 11 mai à la CVS
177, avenue Gabriel-Péri
Renseignements complémentaires au 01 40 85 66 66

Du 28 mai au 8 juin à Asnières à la CVS
14, rue des Parisiens : 9 h - 12 h 30 / 13 h 30 - 17 h 30
Renseignements complémentaires au 01 47 90 77 00
Débat les 1er juin après-midi et le 8 juin au matin à la CVS avec la participation de L’Escale.
Posté le mardi 20 mars 2007
 
 
Manifestation nationale : "Contre les violences faites aux femmes" le 24 mars 2007
 
Le samedi 24 mars à 14 h 30 à Paris à place de la République aura lieu une manifestation nationale sur les violences faites aux femmes.
Cette manifestation portera sur :
- la défense de la présidente et de la directrice de l’association Sedire de Dunkerque.
- la prise en compte réelle de la proposition de loi cadre contre les violences à l’encontre des femmes élaborée par le Collectif national pour les droits des femmes qui vise, à l’instar de la loi espagnole, à intégrer dans un même texte les aspects préventifs, d’information, de solidarité, judiciaires, financiers, de prévention de la récidive, etc qui sont à l’heure actuelle absents de la législation.
- la nécessité d'un Ministère d'Etat à l'égalité femmes/hommes disposant de réels pouvoirs transversaux dans l'ensemble des ministères. Celui ci devra être doté des moyens correspondants à l’ampleur et à la diversité de sa tâche.
Posté le lundi 19 mars 2007
 
 
Tract unitaire :"Contre les violences faites aux femmes"
 

- Les faits
En France, une femme décède tous les trois jours sous les coups de son compagnon (Etude nationale des décès au sein du couple, Directions générales de la police nationale et de la gendarmerie nationale. Bilan des 9 premiers mois 2006). 60% des appels nocturnes de Police secours à Paris concernent des violences conjugales (Enquête Droit des Femmes 1988). 48000 femmes sont violées par an et seulement 8% portent plainte (Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France 2002). Même si les évaluations nationales manquent, les associations féministes agissent auprès de nombreuses jeunes filles dans des situations de mariages forcés.
"La violence à l'égard des femmes est un fléau répandu dans le monde entier dont souffre une femme sur trois en moyenne au moins une fois dans sa vie, selon un rapport du secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, publié mardi 10 octobre 2006." Le Monde 11 octobre 2006.

- Le scandale
Et pourtant en France il n’existe pas, gravé dans le marbre de la loi, de politique de prévention systématique contre les violences faites aux femmes, ni de prise en compte des violences psychologiques par exemple. La législation est parcellaire et incomplète. En France on a pu afficher en 2000, au nom de l’humour, sur les panneaux publicitaires de nos villes : "Babette, je la lie, je la fouette et parfois elle passe à la casserole…". Il s’agit de crème fraîche mais ça vous fait penser à quoi ?

Ce scandale va-t-il encore durer longtemps ? La société ne doit-elle pas se donner de véritables moyens de lutte contre les violences faites aux femmes ?

- Autre scandale : des dirigeantes d’associations sont attaquées : la présidente et de la directrice de l’association Sedire de Dunkerque sont poursuivies pour soustraction "d’enfant par ascendant des mains de la personne chargée de sa garde", après avoir mis en sécurité une femme, mère de 3 enfants, victime de violences graves.
Et pourtant, ces associations remplissent des missions de service public. Elles ont du mal à fonctionner puisque leurs budgets ne sont jamais assurés et régulièrement revus à la baisse. Et maintenant les directions de ces associations peuvent être menacées par des attaques en justice ! Cette attaque risque de mettre en péril toutes les structures de solidarité mises en place par le Mouvement féministe. C’est notre bien commun qui est visé, ce qui est inacceptable !

- Egalitaire et démocratique, notre pays ?
Ces violences se passent en France aujourd’hui, dans le pays qui se veut toujours le fer de lance de la défense des droits humains. Leur ampleur, très tôt mise en lumière par les associations, a été corroborée par l’Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France de 2002. Ces violences ne sont-elles pas une atteinte à la démocratie, au principe d’égalité femmes/ hommes ? Elles sont en fait le point extrême de toutes les discriminations et oppressions à l’encontre des femmes et sont le moyen de contrôle social sur elles. Elles ont lieu sensiblement dans les mêmes proportions, dans tous les milieux, toutes les classes sociales (Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France 2002)
Posté le lundi 19 mars 2007

 
 
Femmes Citoyennes dans la ville : les 7, 8 et 9 mars 2007 à Gennevilliers
 

La Journée internationale des femmes, officialisée par les Nations Unies en 1977, invite chaque pays de la planète à célébrer une journée pour les droits des femmes.
Cette journée des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer.
A cette occasion, le groupe de pilotage local de "Luttes contre les violences faites aux femmes" a mis en place trois journées d’action et de réflexion autour de spectacle, de ciné-débat, cabaret lecture et exposition.

PROGRAMME :
- Mercredi 7 mars de 15 heures à 17 heures au Tamanoir
Ciné-débat "Fleur de cité"
"Un événement grave bouleverse le quotidien de deux jeunes filles dans une cité de banlieue…"
Documentaire réalisé par des jeunes du quartier du Luth, en collaboration avec le service Jeunesse et l’association ATEN. Entrée libre.

- Jeudi 8 mars de 13 heures à 19 heures à l’Espace Grésillons,
30-40 rue François-Kovac.
Expositions, jeux, spectacle, et espace convivial d’échanges et d’informations sur le droit des femmes, animés par : Femmes solidaires, l’Escale, Femmes-relais, La Passerelle 92, la Circonscription de la vie sociale, la Sécurité sociale, le secteur Prévention du Commissariat, la Brigade des Sapeurs-pompiers.

- Jeudi 8 mars à 14 heures à l’Espace Grésillons
One woman show "Les hommes" de Stéphanie Bataille, parrainé par Guy Bedos.
"Je suis très fier que Stéphanie Bataille m’ait choisi comme parrain de théâtre. Drôle, originale, intelligente et sensible, elle se distingue très clairement de beaucoup de ses consoeurs et confrères du rire. Qu’elle parle de l’amour, de ses bonheurs ou de ses chagrins, chacune – et même chacun – peut s’y reconnaître. On rit mais on est touché, au plus secret de son intimité. Grand talent !" Guy Bedos. Une fresque d’une femme contemporaine.
Garderie enfants assurée sur place, durée : 1 h 30. Entrée libre.

- Jeudi 8 mars à 20 h 15 au Cinéma Jean-Vigo
Projection-débat "Frida", film de Julie Taymor, suivi d’un débat "Les femmes dans la vie publique" Affirmation de soi et engagement.
Le parcours de la jeune Frida Kahlo, artiste peintre, femme engagée, née au Mexique en 1907. Une énergie débordante, une vie de souffrances, un art dérangeant : voilà le triplet qui définit cette formidable artiste qu’est Frida Kahlo. Très jeune, elle décide de ne pas suivre la voie des femmes de son pays. Elle veut l’indépendance et la liberté. Elle veut voyager et prendre du plaisir. Frida aime les passions et la vie. Débat animé par Ginette Francequin, chercheuse au CNAM, dans le cadre du Comité d’égal accès aux droits.
Le Groupe de pilotage local de "Luttes contre les violences faites aux femmes", composé des associations : l’Escale, Elles Ouvrent la Porte, Femmes solidaires, La passerelle 92, Femmes Relais, Plein Grés, l’Association d’Aide aux victimes (ADAVIP), la Circonscription de la vie sociale, la Sécurité sociale, le Commissariat de Gennevilliers, la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Gennevilliers, la Délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité des chances des Hauts-de-Seine et les services de la Ville de Gennevilliers, est soutenu par le Tamanoir et le Cinéma Jean-Vigo.

- Vendredi 9 mars à 20 heures au "Club AGIR" des Agnettes
Cabaret lecture "Histoire de femme"
Lecture de textes par la Compagnie "Les Petits Riens". Un florilège de textes sur la place des femmes du XIIIe siècle à nos jours.
Antenne des Agnettes : Tél. 01 40 85 48 50. Entrée libre.
Posté le mardi 6 mars 2007

 
 
Semaine au féminin pluriel : Du 5 au 10 mars 2007 à Nanterre
 
- Lundi 5 mars à 20 heures : Soirée ciné-débat sur le thème : les violences conjugales
"10 films pour en parler"
 Face à la gravité du fléau des violences conjugales en France - une femme sur dix en est victime ; une en meurt tous les quatre jours - les Films du poisson lancent dix courts métrages préventifs et pédagogiques sur le sujet. Certes, les institutions ont commencé à communiquer sur la situation et ont fait évoluer la loi en faveur des victimes, mais la société ne semble pas encore avoir intégré la gravité de la situation. Car contrairement aux autres formes de violences, les violences conjugales reposent sur une problématique particulière : elles touchent majoritairement les femmes qui, lorsqu'elles tentent de s'extraire de cette violence, se heurtent à un mur d'incompréhensions des professionnels mais aussi et surtout de leur entourage.
Initiés par Emmanuelle Millet, ces courts métrages ont pour vocation d'aider à une prise de conscience de l'étendue et de la gravité de ce fléau dans notre pays et d'inciter le plus grand nombre de victimes à rompre le silence.
Chaque oeuvre est suivie du numéro de téléphone suivant : 01 48 33 80 60.
"En parler, c'est déjà un premier pas pour ne plus subir."
Pour aborder ce sujet et éclaircir la réalité de cette situation sociale alarmante, nous vous invitons à une rencontre avec : Marie Petot, Directrice et juriste du CIF-CIDF92 : Centre d’information sur les droits des femme ; Une psychologue de l’association L’Escale spécialisée dans l'accueil des femmes victimes de violences ;Rencontre animée par Farida Challel, Educatrice spécialisée dans la prévention des conduites à risques.
Au service jeunesse, maison Daniel-Fery, 10/14 boulevard Jules-Mansart 92000 à Nanterre,
Tél. : 01 41 37 60 90

- Mardi 6 mars à 20 heures : Echanges au Labobar
Le bar comme laboratoire d'idées et d'envies pour découvrir et échanger dans un esprit convivial et curieux. Ce nouveau rendez-vous se déclinera autour du thème : Hommes/Femmes, regards croisés.
Entrée libre.

- Mercredi 7 mars à 20 h 30 : Théatre "La Baleine" création théâtre de la Cie le Rugissement de la libellule
C'est l'histoire de cinq jeunes femmes prises au piège à l'intérieur d'un cétacé. Ce séjour dans un ventre donne à voir un passage initiatique pour une quête de l’âge adulte, c’est à dire, l'âge haut d'un être auquel nous aspirons.
Un huis clos féminin absurde écrit par un jeune homme qui se sert de sa plume pour tenter de disséquer les questions du genre.
Tarif : 4,5 €

- Mercredi 7 mars à 20 h 30 : Cinéma-débat "Allez, Yallah !"
Film français de Jean-Pierre Thorn de 2006, documentaire, 1 h 56.
Un poème épique - une chanson de geste - à la gloire d'une caravane de femmes, se donnant la main des deux côtés de la méditerranée, pour combattre ce fléau de l'intégrisme religieux remettant en cause leurs droits universels à l'égalité. A pieds, en bus, en taxis... sous des tentes berbères dressées chaque jour dans une localité différente, au coeur des douars et bidonvilles du Maroc comme des banlieues déglinguées de France, une poignée de caravanières - musulmanes et non musulmanes - réunissent les femmes dans l'espace public pour dire leurs droits, prendre conscience de leur force et danser leur soif de liberté. Un pied de nez aux islamistes et machos de tous bords : des femmes qui dansent, c'est ce qu'ils ne veulent plus voir. Eh bien, justement, regardons-les ! Une approche nuancée et pleine d'humanité d'un sujet ô combien brûlant...
Séance à 4, 90 € ( à partir de 12 ans), au ciména Les Lumières, 49, rue Maurice-Thorez, Nanterre.

- Vendredi 9 mars à 20 h 30 : Plateau chanson/folk/rock "Ilene Barnes et Katel"
Ogresse de musique, Ilene Barnes se construit dans le sillon des vinyles de jazz, pop et rock qu'elle dévore. Elle écume les scènes des grandes capitales avec son premier album Set You Free, puis Time en 2003. Ilene Barnes bouscule la chanson avec son folk rock âpre d’où surgit une voix profonde...
Seule avec sa guitare, Katel livre ses chansons à texte sur fond rock. Quelque chose d’acide se dégage. L’orage menace... (1ère partie).
Tarifs : 8 €, Adhérent : 4,50 €, Etudiants,chômeurs, carte "jeune Nanterrien" : 6 €

- Samedi 10 mars à 14 h 30 : Initiative artistique et citoyenne de l'Association Sangs-Mêlés "Etats de f âme"
Une journée pour questionner, toucher, surprendre et incarner artistiquement les questions des droits et représentations de la femme, restituer des témoignages, œuvres, prestations de publics rencontrés (jeunes et seniors) et d’artistes. Le thème cette année : parcours de peau/tissus de vie où le dialogue poétique et interactif entre les générations de jeunes filles et celles des vieilles femmes, tout au long d’un parcours déambulatoire pluridisciplinaire, transculturel et performatif.
Posté le vendredi 9 mars 2007
 
 
Le site Internet "avecegalite.com"
 
Il a été créé à l’initiative de la Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité d’Ile-de-France (DRDFE)  en collaboration avec l’association LA BOUCLE, support technique et pédagogique du Réseau AVEC.
La DRDFE est un service placé sous l’autorité du Prefet de la région Ile -de-France, Préfet de Paris, qui a pour mission de mettre en oeuvre la politique en direction des femmes définie par le gouvernement.
Lien : http://www.avecegalite.com/
Posté le vendredi 23 février 2007
 
 
Femmes, manifestons-nous, pour parler des violences qui nous sont faites dans le monde
 
L’observatoire des inégalités en France (2007)* , montre que 47,7 % des familles monoparentales (essentiellement des femmes avec enfants) disposent de revenus inférieurs au seuil de pauvreté avant les transferts sociaux et que dès l’enfance on fait intérioriser aux femmes leur infériorité, leurs destins, leurs difficultés ( début du vingtième siècle, des femmes sont analphabètes dans notre pays, sans oser faire le pas d’apprendre à lire).
    L’accès des femmes au travail rémunéré et sans autorisation du père ou du mari est une vraie conquête, mais quarante ans après des droits obtenus, les salaires demeurent encore notoirement inférieurs à qualification égale. En politique la parité est limitée et la flexibilité au travail est d’abord portée par les femmes qui sont plus au chômage et plus à temps partiel subi : 890 000 femmes pour 221 000 hommes.
    Souvent, elles font 20 heures par semaine d’un emploi peu reconnu avec des horaires morcelés nommés pudiquement atypiques ! Les femmes consacrent toujours 5 heures en moyenne par jour aux tâches domestiques alors que les hommes ne font que deux heures. Les retraitées sont logées à la même enseigne avec la précarité pour certaines femmes artisanes restées invisibles administrativement.
    Ce sont une partie des violences institutionnelles faites aux femmes considérées comme main-d’œuvre d’appoint, emplois d’aides et d’auxiliaires, cadres déclassées, ces faits obligent à revoter sans cesse la loi sur l’égalité et la parité.
    Aujourd’hui s’ajoutent d’autres violences "privées" que nous ne passerons pas sous silence : Mariages forcés, excisions, coups conjugaux, menaces et coups de force lors de séparation, viols, mise au silence. On a même vu des lapidations et des crimes. Bref, la liste est longue. Et que dire des drames que subissent les femmes durant les guerres, et plus dur encore parfois l’après guerre ?
    Les luttes pour les droits des femmes sont à poursuivre, à renforcer au-delà des partis, des classes sociales, des générations, des origines ethniques ou des appartenances confessionnelles.

* Editions Belin, 19,90 €. Observatoire dirigé par Louis Maurin, journaliste à Alternatives Economiques avec qui collabore Patrick Savidan, Maître de conférences à Paris IV.
 
 
Les femmes de Gennevilliers et des Hauts-de-Seine
 
"Celles qui ouvraient la porte, l’ont fermée récemment tout en gardant les yeux ouverts…" / "L’Escale" / "Les Femmes- Relais" / "Femmes Solidaires", soutenue par la Ville de Gennevilliers présentent le 8 décembre 2006 à 20 h 30 au cinéma Jean-Vigo, un film politique, pacifiste, simple et émouvant : "Sarejevo, mon amour". Débat animé ensuite par Ginette Francequin.
Amnesty International mettra aussi à disposition une exposition dans le hall du cinéma.

"Sarajevo, mon amour"
Un film réalisé parde Jasmila Zbanic (Ours d’or à Berlin, 90 mn, 2005)
Esma, mère célibataire, vit avec sa fille Sara dans le Sarajevo de l’après guerre. Sara voudrait participer à une sortie scolaire et sa mère doit accepter un job de serveuse dans une boîte de nuit pour la lui permettre et payer. Sara se lie d’amitié avec Samir, qui, comme elle, n’a pas de père. Leurs pères sont tous des héros de guerre. Du moins Sara le croit-elle. Comme sa mère lui donne des réponses floues quand elle aborde la question du père et de ses origines, Sara, la fille rebelle, mène l’enquête.
Posté le samedi 18 novembre 2006
 
 
2e Forum du droits des femmes
 
Samedi 25 novembre 2006 au Théâtre Rutbeuf de Clichy-la-Garenne.

PROGRAMME :
14 h 30 à 16 heures :
Premier débat : l’excision
Accueil et visite des stands tenus par les différentes associations
Projection de portraits de Femmes
- Intervention du GAMS (Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles) d’Amnesty International sur le thème de l’excision et présentation de leurs activités (histoire, loi en France, conséquences physiques, psychiques… )
- Parole à la salle et aux associations
16 heures :
Entracte – Pause café
16 h 30 à 18 heures :
Deuxième débat : Les mariages forcés
- Intervention du GAMS, l’association ELELE et d’Amnesty International sur le thème des mariages forcés
- Parole à la salle et aux associations
18 h 30 : Spectacle "Merci pour les Fleurs" par la compagnie "Les Souricieuses"
19 heures : Vernissage "Blessures de Femmes" de Catherine CABROL
20 heures : Cocktail
21 heures : Film sénégalais de Sembene : "MOLAADE"

Avec la participation des Associations :
"L’Escale" / "Femmes pour le Dire-Femmes pour Agir" / "La Cateh" / "CIF-CIDF" / "Ni putes, ni soumises" / "l’Amicale du Nil" et le service de la Culture de la ville de Clichy.
Renseignements, réservations et programmes au 01 47 15 32 30, Fax : 01 47 15 31 17 ou par mail : mireille.gitton@ville-clichy.fr.
Posté le samedi 18 novembre 2006
 
 
Exposition photos inédite "Blessures de Femmes"
 
Une exposition photos inédite "Blessures de Femmes" au théâtre Rutebeuf de Clichy du 25 novembre au 10 décembre 2006 (renseignements au 01 47 15 31 38 ou culture@ville-clichy.fr).
30 portraits de femmes qui, grâce à la photographe Catherine Cabrol, ont accepté de relever la tête devant l’objectif. Le conseil général présente cette exposition à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.
Vernissage de l’exposition le samedi 25 novembre 2006 à 19 heures.
Elle sera également présentée à Nanterre à l’hôtel du département entre le 20 novembre et le 8 décembre 2006 et sera ouverte au public, sur invitation, du 21 novembre au 7 décembre (excepté les 23 et 24 novembre) de 9 h à 17 heures.
Pour obtenir une invitation, il suffit d’en faire la demande au numéro vert 0805 40 92 92, ou par Mail à : diffusion@cg92.fr, en indiquant la date et l’heure de votre visite, ainsi que vos noms et coordonnées postales ou internet.
Posté le samedi 18 novembre 2006
 
 
Journée internationale du 25 novembre
 
Pourquoi la date du 25 novembre ?

Une commémoration et un engagement international
Le 19 octobre 1999, à la 54e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, les représentants de la République dominicaine et 74 États membres présentent un projet de résolution visant à faire du 25 novembre la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Dans son texte qui définit la violence à l'égard des femmes comme tout acte portant un préjudice physique, sexuel ou psychologique, dans la sphère privée comme dans la sphère publique, l'Assemblée générale des Nations Unies exprime sa crainte que la violence à l'égard des femmes ne soit un frein à leur lutte pour l'égalité des chances dans les domaines juridique, social, politique et économique. Elle propose que cette journée soit consacrée à des activités destinées à sensibiliser l'opinion publique sur la question de la violence à l'égard des femmes.
La résolution 54/134 sera finalement adoptée le 17 décembre 1999.

Un hommage aux soeurs Mirabal
Le 25 novembre, les soeurs Mirabal, militantes dominicaines, furent brutalement assassinées sur les ordres du dictateur et chef de l'État, Rafael Trujillo.
Nées respectivement en 1924, 1927 et 1935 dans la région de Cibas, en République dominicaine, Patricia, Minerva et Maria Teresa Mirabal ont toutes trois fait des études supérieures et obtenu un diplôme universitaire.
Participant activement aux actions politiques menées contre le régime en place et, de ce fait, persécutées et incarcérées à plusieurs reprises, elles devinrent rapidement des symboles de résistance à la dictature du régime de Trujillo. En novembre 1960, ce dernier déclare que ses deux ennemis sont l'Église et les soeurs Mirabal.
Le 25 novembre 1960, elles sont assassinées. Ces meurtres furent suivies de manifestations dans l'ensemble de la population et aboutirent à la fin de la dictature un an plus tard.
Puis lors de la première rencontre féministe pour l'Amérique latine et les Caraïbes qui eu lieu à Bogota, en Colombie en 1981, de nombreuses femmes dénoncèrent les violences qu'elles avaient subi, au sein de leur famille ou hors du cercle familial (viols, coups et harcèlement sexuel), ainsi que les violences commises par l'État, comme les tortures et les viols des femmes incarcérées pour des raisons politiques. A l'issue de cette rencontre en mémoire des soeurs Mirabal, il fut décidé de faire du 25 novembre la "Journée de l'élimination de la violence à l'égard des femmes" commémorée depuis par les féministes dans de nombreux pays d'Amérique Latine jusqu'à sa généralisation par les Nations Unies.
La Fédération Nationale Solidarité Femmes en a pris l'initiative en France le 25 novembre 2002 et l'Assemblée des Femmes du FSE à Bobigny s'est engagé à partir de 2003 à la célébrer annuellement dans les mouvements de femmes en Europe.
Posté le jeudi 16 novembre 2006.
 
 
Journée internationale d’action contre les violences faites aux femmes
 
Dans le cadre de l’action "Violences envers les femmes : La Région s’engage"
Rencontre sur le thème "Femmes victimes de violences conjugales et logement"
Le 24 novembre 2006 à partir de 11 h 30 à la Salle Paul Delouvrier
Conseil régional d’Ile-de-France, 35 boulevard des Invalides, Paris 7ème, station : Saint-François-Xavier (ligne13).

PROGRAMME :
11h 30 : Projection du film ALLEZ YALLAH suivi d’un débat avec le réalisateur Jean-Pierre Thorn
14 h 30 : Ouverture par Michèle Loup, Conseillère régionale d’Île-de-France
14 h 45 : Table ronde n°1 : Etat des lieux sur l’hébergement et le logement des femmes victimes de violence en Île-de-France
- Nathalie Nebout, Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité IDF
- Laure Winterbone, Céline Laplante, Association SOS Femmes de Meaux
- Anne Jonquet, avocate
- Francine Bavay, Vice-présidente du conseil régional d’Île-de-France
Animée par Marie-Dominique de Suremain, urbaniste experte "genre et habitat"
16 h 15 : Table ronde n°2 : Quelles actions pour le futur ?
- Ernestine Ronai, Responsable de l’Observatoire des violences faites aux femmes de la Seine-Saint-Denis
- Hanitra Andriamandroso, Nicole Blaise, Association le Relais de Sénart
- Jean-Luc Laurent, Vice-président du conseil régional d’Île-de-France
- Faraone Bogazzi, Association Habiter au quotidien
- Daniel Brunel, Vice-président du conseil régional d’Île-de-France
Animée par Michèle LOUP, Conseillère régionale d’Île-de-France
Interventions et débat
17 h 45 : Conclusion par Claire Villiers, Vice-présidente du conseil régional d’Île-de-France
18 heures : Cocktail
Salon Pierre Charles Krieg- 33, rue Barbet de Jouy
Renseignements et Inscription (avant le 22 novembre) :
- Christiane Rochwerg, Tél : 01 53 85 72 33, Mail : christiane.rochwerg@iledefrance.fr
- Akli Mellouli, Tél : 01 53 85 74 04, Mail : akli.mellouli@iledefrance.fr
Posté le mercredi 22 novembre 2006.
 
 
Colloque "Agir contre les violences conjugales"
 
Le 20 novembre 2006 de 9 h à 13 heures à ’Hôtel du Département

Animé par Marie-France Casalis, ancienne conseillère technique à la Délégation Régionale
aux Droits des Femmes et à l’Egalité d’Ile-de-France, responsable de formation au Collectif féministe contre le viol.
- "Ouverture" par Michel Bart, Préfet des Hauts-de-Seine ;
- "Les violences conjugales, de quoi parle-t-on ?" par Maryse Jaspard ;
- "Les violences conjugales dans les Hauts-de-Seine" par Anne Valla ;
- "Les violences conjugales et la loi" par Virginie Tilmont ;
- "La prise en charge des auteurs de violences conjugales" par le Dr Roland Coutanceau ;
- "Table ronde, L’accompagnement des victimes de violences conjugales dans les Hauts-de-Seine" avec la participation du dispositif Femmes Victimes de Violences 92 (Flora Tristan, l’Escale, l’AFED 92, l’ADAVIP 92) et le réseau Victimo Île-de-France ;
- "Clôture" par Philippe Juvin, Vice-président du Conseil général en charge de la cohésion sociale.
Exposition "Blessures de femmes" et colloque "Agir contre les violences conjugales" (3 pages, PDF, 92 Ko)
Posté le mercredi 22 novembre 2006.
 
 
"La presse parle trop peu des femmes"
Article du Monde publié le 26 septembre 2006
La presse parle trop peu des femmes (1 page, PDF, 103 Ko)
Lien : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3236,36-816937,0.html
Posté le lundi 16 octobre 2006.
 
 
Fiche déscriptive de l'asile dans l'Union européenne :
 
"En quoi consiste la Directive Qualification et en quoi est-elle importante pour les femmes ?"
Fiche déscriptive – L'asile dans L'UE (4 pages, PDF, 118 Ko)
Posté le vendredi 6 octobre 2006.
 
 
Parution de la revue "Travail, genre et sociétés n° 15/2006"
 
Aux éditions Armand Colin
Parution revue 15/2006 (3 pages, PDF, 116 Ko)
 
 
www.lescale.asso.fr - © 01.2006